Adresse: Route de Casablanca Km 3,5 Université Hassan Premier BP 539

Mot de la Présidente pour la CIRED

image

En ce mois de janvier 2020, je voudrais vous dresser à toutes et à tous, chers lecteurs, chers lectrices, une bonne heureuse année pleine de succès et de bonheur

Cette nouvelle année coïncide avec le lancement officiel du site web de la Cité de l’Innovation et de la Recherche-développement (CIRED) de l’Université Hassan Premier de Settat, une Cité qui fait la fierté de l’Université tant par son architecture moderne et ses équipements de pointe que part ses objectifs de développement futurs.

La CIRED est conçue comme une interface entre l’Université, avec ses différentes composantes, et les structures académiques, économiques, sociales et culturelles de la ville, de la Région de Casablanca-Settat, du Pays et, au-delà des frontières nationales, des Institutions d’enseignement et de recherche étrangères partenaires de l’Université. C’est une plateforme d’écoute, de dialogue, d’échange, de partenariat, de valorisation de la recherche et de l'innovation.

Depuis quelques mois nous avons ouvert cet espace à l’ensemble de la communauté des chercheurs de l’Université et à leurs partenaires. Une administration/organisation est en cours de mise en place pour accompagner les chercheurs porteurs de projets à forte valeur ajoutée, pour accueillir nos partenaires en quête de développement d’une idée, d’un process, d’un produit…Nous œuvrons et ambitionnons pour que cette structure soit un outil à la disposition de toutes celles et ceux qui travaillent pour valoriser les produits de leurs recherches et passer ce cap de la recherche-développement vers l’innovation.

Chers collègues enseignants-chercheurs, chers partenaires,
Nous savons tous que la recherche scientifique universitaire, malgré les efforts consentis ici et là, demeure peu valorisée par ses acteurs et, du coup, sous-estimée par la communauté économique et industrielle du pays. Seules les recherches financées par quelques entreprises trouvent en général un champ d'application. Et pour cause

  • Le confinement de la recherche dans les laboratoires, ce qui entrave le passage de la recherche appliquée au développement industriel
  • Le cloisonnement des mondes industriel et académique
  • La faiblesse de l'industrie privée, censée intégrer les retombées sous forme d'innovation technologique dans une perspective commerciale
  • Le manque d'interactions structurées entre le monde de la recherche et celui de l'entreprise
  • Et, enfin, le manque de structures assurant le lien entre les projets de recherche et le secteur productif, utilisateur potentiel des résultats de cette recherche

La CRI se veut être un outil pour combler ce manque.

La politique que nous avons assigné à cette nouvelle structure sera axée sur quatre mesures :

  • Le développement et la coordination de la coopération scientifique et technique entre l'Université et ses partenaires socio-économiques et industriels
  • L’instauration d’un partenariat d’ouverture et de transfert avec les entreprises
  • L’excellence des programmes de recherche et de recherche développement ciblant des objectifs socio-économiques prioritaires
  • La mise en place d'espaces de rencontres entre les chercheurs et les entrepreneurs.

Ces mesures seront mises en œuvre à travers quatre actions :

  • Animer la communauté universitaire pour développer son implication dans les actions de valorisation. La mise en place d'un outil de communication interne utilisant les techniques Intranet devrait permettre :
        • D’animer un forum permanent entre les membres ;
        • De mettre à disposition des Enseignants-Chercheurs un ensemble de dossiers et de formulaires de référence (modèles de contrat, procédures, grilles de coûts…) ;
        • De mettre en ligne un dossier de presse et un agenda des manifestations concernant la valorisation et l’innovation ;
        • De diffuser les informations sur les appels d'offres
        • De transmettre les comptes rendus des visites d'entreprises et autres actions de prospection
        • D’organiser des rencontres à thème avec des entreprises et des experts.
  • Faire connaître les compétences valorisables de l'Université. Il s'agira de développer une communication spécifique en direction du monde économique et des collectivités. Le media retenu sera ce nouveau site web de la CRI qui orientera les visiteurs vers les compétences de l'Université en fonction de leurs besoins.
  • Mettre en place un tableau de bord de la valorisation. Cet outil devra permettre de mesurer le volume des accords et contrats, mais aussi le nombre et les caractéristiques des entreprises accueillant des stagiaires ou signant des contrats de recherche, le nombre et la qualité des contacts dans le domaine de la recherche, le nombre d'Enseignants-Chercheurs impliqués dans les contrats et les champs disciplinaires concernés, le bilan de la propriété industrielle…
  • Assurer des formations sur la propriété intellectuelle (les brevets, les licences et la création d'entreprises) pour les étudiants et les Enseignants-Chercheurs eux-mêmes (en formation continue).

Autant d’actions que la nouvelle administration/organisation de la CRI se presse de mettre en place.

Khadija ESSAFI
Présidente de l’Université Hassan Premier